print_ico

Demain j’investis dans l’art

Mise à jour : Lundi 7 janvier 2013

De plus en plus de monde a aujourd’hui accès au marché de l’art et, démocratisation de la culture aidant, il n’est plus besoin d’être richissime pour s’y intéresser. Mieux, en ces temps de malstrom boursier, il peut devenir un placement intéressant. Mais, comme la bourse, c’est un marché qui a des règles et ce livre examine les différentes facettes de l’investissement en art qui reste chose complexe. En ce domaine, la valeur sûre est d’abord le plaisir. On peut cependant conjuguer placement financier et plaisir, voire réaliser de bonnes affaires, en prenant quelques précautions et en respectant un ou deux principes de base. L’acquisition d’oeuvres d’art doit être considérée comme une diversification de ses placements, de la collection acquise en chinant dans les brocantes à l’oeuvre achetée dans une grande vente aux enchères. Comment investir dans l’art? Comment faire face aux problèmes de succession ou se prémunir contre le risque de faux? Quel est le régime fiscal appliqué lors de la vente ou de l’achat, de l’importation ou de l’exportation? Quelles précautions prendre pour protéger ou tout simplement entretenir son patrimoine artistique? Comment se renseigner sur les tendances du marché, identifier ses différents intervenants et ses principaux pièges? Pour la rédaction de cet ouvrage, l’auteur s’est appuyé sur les connaissances de Frédéric Montanya, journaliste. Ce livre est un guide pratique dont le but est de permettre à tout un chacun de mieux comprendre le mécanisme du marché, afin d’en tirer le meilleur profit. Pour commander: Demain j’investis dans l’art